- MJ -

Créer un PDF Recommander Imprimer

Beat It

Voting
(1 vote)

Beat It (1983):

Beat It est une chanson rock tirée de l'album Thriller sorti en 1982. Écrite par Jackson, co-produite par Quincy Jones et composée par les membres du groupe Toto, elle est le 3e single extrait d e cet album.

À la suite des ventes excellentes des deux premiers singles de l'album Thriller, The Girl Is Mine et Billie Jean, Beat It sort le 14 février 1983 et obtient un énorme succès mondial autant commercial que critique en devenant l'un des singles les plus vendus de tous les temps. À la même période, Billie Jean et Beat It figurent toutes deux au top 5 des ventes de disques, un exploit rarement égalé par d'autres artistes. Beat It est certifié disque de platine en 1989. Le clip qui l'accompagne montre Jackson arrivant à séparer deux gangs et à les empêcher de se battre grâce au pouvoir de la danse.

Beat It est récompensée à de nombreuses reprises, notamment par deux Grammy Awards, deux American Music Awards et une entrée au Music Video Producers Hall of Fame. Elle est également utilisée pour une campagne anti-drogue. Michael Jackson reçoit pour cela une récompense du Président Ronald Reagan à la Maison Blanche. Beat It est l'une des chansons phares de Michael et figure dans toutes ses tournées.

Le clip vidéo de Beat It, réalisé par Bob Giraldi et  chorégraphié par Michael Peters contribue à établir Michael Jackson en tant qu'icône pop internationale. Il constitue la première représentation de michael sur les jeunes noirs et la violence de la rue. Il est également le premier à suggérer que danser à l'unisson est l'équivalent de bien s'entendre. Les clips de Beat It et Thriller deviennent célèbres pour leurs chorégraphies collectives, une marque de fabrique de Michael Jackson. Afin d'ajouter de l'authenticité à cette production, la vidéo met en vedette 80 véritables membres de gangs, ainsi que 18 danseurs professionnels. Inspiré de la comédie musicale de Broadway, West Side Story, le clip coûte 150 000 dollars à Michael Jackson pour le réaliser, CBS ayant refusé de le financer.

Le clip s'ouvre dans un diner, sur la nouvelle d'une bagarre qui se prépare. Cette scène se répète dans une salle de billard et dans un bar, les membres de gangs arrivent à pied, par les égouts ou assis derrière des camionnettes. Le plan suivant montre Jackson allongé sur un lit, qui médite sur l'absurdité de la violence. Le chanteur quitte sa chambre, alerté par l'agitation causée par les gangs rivaux. Vêtu d'une veste en cuir de couleur rouge, Jackson danse le long du chemin, traversant le diner et la salle de billard, pour rejoindre la bagarre. Arrivé à la scène, le chanteur met fin au combat et entame une danse collective. La vidéo se termine sur les autres membres du gang qui se joignent à la danse, comprenant que la violence n'est pas une solution à leurs problèmes.

La vidéo a remporté de nombreuses distinctions. Michael Jackson reçoit aux American Music Awards les prix des meilleurs clips Pop/Rock et Soul et le Best Video Performance award aux Black Gold Awards. Les Billboard Video Awards lui décernent 7 récompenses : Best Overall Video Clip, Best Performance by a Male Artist, Best Use of Video to Enhance a Song, 'Best Use of Video to Enhance an Artist's Image, Best Choreography, Best Overall Video et Best Dance/Disco 12. Le clip est classé à la première place par le magazine Rolling Stone, dans des sondages auprès de leurs critiques et de leurs lecteurs. Enfin, il entre au Music Video Producer's Hall of Fame.

Récompenses obtenues:

Black Gold Awards : Meilleure performance dans un clip vidéo

Billboard Video Awards : Meilleur clip vidéo, Meilleure chorégraphie, Meilleure utilisation d'un clip vidéo pour promouvoir l'image d'un artiste, Meilleure utilisation d'un clip vidéo pour promouvoir la chanson d'un artiste

Rolling Stone's Readers Poll : Clip vidéo n°1 

Rolling Stone's Critics Poll : Clip vidéo n°1

American Music Awards : Clip vidéo favori (Soul/R&B)

Introduction au Hall of Fame des producteurs de clips vidéos.

 

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.